Un sur 10 travailleurs se blesse annuellement sur le chantier: Sauriez-vous quoi faire en cas d’accident?

Si vous avez travaillé pendant un certain temps dans le domaine de la construction, vous vous êtes peut-être habitué aux tâches à haut risque qui accompagnent le travail.

 

Toutefois, le fait d’être « habitué », accompagné de « négligence », peuvent être mortels dans certains cas et vous devez toujours être conscient de votre environnement et de votre état de sécurité sur le chantier. Bien sûr, multiple autres causes hors de vôtre contrôle sont responsables des accidents de construction, alors voici un rappel de ce que vous devez faire avant, pendant et après qu’un accident se produit.

Prévention : mieux vaut prévenir que guérir

via GIPHY

Dans un chantier idéal, ce serait la première et la dernière étape des lignes directrices sur les accidents de chantier. Pour prévenir les accidents, il est important de fournir une formation aux travailleurs et de réitérer l’importance et le besoin d’équipements de sécurité. 

Conseil : Un plan d’action de 24 heures devrait être établi afin que tous les employés et les employeurs puissent suivre les lignes directrices en matière de sécurité lorsqu’un accident se produit. Vous pouvez demander à votre gestionnaire ou superviseur s’il en a un et vous assurer qu’il y a bel et bien un plan.

Étapes à suivre à la suite d’un accident sur le chantier

1- Assurez-vous de votre état et celui des autres

via GIPHY

La toute première chose à faire est d’évaluer la situation. Vérifiez-vous pour toutes les blessures, puis vérifiez les autres. Votre état de santé passe en premier : si vous êtes blessé et que vous ne vous traitez pas, la blessure ne fera qu’empirer. Même une lésion mineure peut être infectée, ou une « petite bosse » à la tête pourrait en fait être une commotion cérébrale.

2- Appel à l’aide (autorités compétentes)

via GIPHY

Signalez-l’accident aux personnes appropriées (c’est-à-dire l’ambulance). Pour tout type de blessure, votre gestionnaire ou superviseur devrait aussi en être informé immédiatement. Les secondes comptent dans ce genre de cas et un cas traitable peut vite devenir un cas de vie en danger. Si vous êtes certifié pour administrer les premiers soins, nous vous encourageons à le faire. Si ce n’est pas le cas, attendez que les autorités soient là et évitez de vous exposer, vous et les autres, à des risques plus élevés.

3- Site de travail sécurisé 

Évacuez les employés du site vers un endroit plus sûr. Cela réduit considérablement les risques pour les employés et permet au personnel d’urgence de rejoindre rapidement l’employé blessé, ce qui nécessite de l’espace pour de l’équipement lourd et de grande taille. Une autre chose importante à faire est de recueillir des preuves de l’accident, mais de s’assurer que rien n’est touché ou altéré, pour fournir à l’enquête.

Après l’accident : Vérification des demandes d’assurance et d’indemnisation

Même si la blessure produite sur le chantier est minime, il est important de se renseigner sur le type de documents à remplir dans ces situations pour ne pas vous retrouver avec une surprise! Vous pouvez consulter de l’aide légale pour vous assurer que tout est bien rempli sans faute. De cette façon, vous garantissez vos droits à certain services d’aide lors d’accident sur chantiers. Assurez-vous de remplir tous les formulaires nécessaires requis dans le pays où vous êtes.

Astuce : Il est encore plus nécessaire d’embaucher un cabinet d’avocats lorsque l’accident a entraîné des blessures graves, pour vous aider à construire une réclamation solide.

Accidents de construction les plus communs

1- Trébuchements, glissades

Conseil : Un bon éclairage pour optimiser la vue et s’assurer de dégager la surface du sol pour que rien n’obstrue le chemin. 

2 – Chutes de hauteurs

Conseil : Utilisez le harnais de sécurité lorsque vous travaillez dans des échafaudages et assurez-vous avec le superviseur qu’il y a des couvercles de protection contre les chutes appropriés.

3- Impact d’objets volant/tombant

Astuce : Portez l’équipement de sécurité le plus élémentaire qui vous est donné : votre fût. Il réduira le risque de blessures mortelles à la tête.

Saviez-vous que…

  • Au cours d’une carrière de 45 ans, il y a une chance sur 200 qu’un travailleur de la construction meure d’un incident lié au travail. [Safety & Health Magazine]
  • Un travailleur de la construction sur dix est blessé chaque année.[OSHA]

Nous pouvons tous convenir que la plupart de ces accidents sont facilement évitables. Être négligent ou « cool » sur le chantier sans équipement de sécurité ne vaut pas les conséquences. Rester sécuritaire!

via GIPHY