La caméra thermique pour la prévention de la Covid-19 en chantier ?

Trois mois plus tard, les règles de distanciation sociales s’adoucissent et la réouverture des commerces nous permettent de ressentir un début de relance économique.

Toutefois, les règles du jeu ont changé. Que peuvent faire les entrepreneurs pour protéger leur personnel sur les chantiers ? Après les stations de lavage de mains, les plexiglas sur roulettes et les baguettes de deux mètres, arrive maintenant la caméra thermique. 

Tout comme à l’épicerie, le processus de vérification à l’entrée d’un bâtiment ou d’un chantier est souvent une étape impliquant une longue file d’attente. En plus d’être frustrant pour certains, cette nouvelle réalité impacte directement la productivité des travailleurs et par le fait même, la rentabilité des entreprises. Certains géants tel que Amazon ont décidé d’attaquer la problématique à l’aide de la technologie thermique.

Depuis quelques mois, le géant de vente en-ligne tente d’accélérer le processus de vérification dans ses entrepôts à l’aide de la caméra thermique. L’objectif est de pouvoir détecter la présence ou non de fièvre chez les travailleurs puisqu’il s’agit de l’un des principaux symptômes de la Covid-19. Pour ce faire, une caméra thermique est installée devant la porte d’entrée de l’entrepôt et envoie l’information sur l’écran d’un opérateur. Sur l’écran, il est possible de voir en temps réel la température corporelle de chacun, permettant d’identifier rapidement un travailleur présentant un symptôme de fièvre. Selon les travailleurs, cette méthode est beaucoup plus rapide et implique moins d’interactions humaines contrairement à l’utilisation du thermomètre infrarouge utilisé auparavant.

Bien que l’utilisation de cette technologie soit encore peu répandue, il s’agit toute de même d’une mesure mise en place dans les aéroports en Asie, suite au SRAS de 2003. La santé des travailleurs et la salubrité des lieux de travail d’avantages des priorités, d’autres grandes entreprises comme Tyson Foods et Intel Corp emboîtent le pas. Alors la question se pose: est-ce une technologie que nous pourrions adopter sur nos chantiers ? Chose certaine, cette crise aura fait sortir notre côté créatif afin de pour redéfinir nos méthodes de travails.

Qu’en pensez-vous ?